Top Arrow
Quick Appointment Icon
RANDEVU AL
Search Icon
Ara


LA TRİBUNE (FRANCE) GAZETESİ EKONOMİ SAYFASINDA DÜNYA GÖZ HASTANESİ İLE İLGİLİ ÇIKAN HABERİMİZ...


4.8.2007

La Tribune (France) Dossier, lundi 3 avril 2006, p. TR37 / La Turquie dispose du plus grand hôpital privé du monde spécialisé en ophtalmologie. Allemands et Néerlandais s´y pressent, souvent munis de "packs vacances".

Patricia Kruger a fait le voyage d´Allemagne pour se débarrasser de sa paire de lunettes. Cette Berlinoise de vingt-six ans, qui souffre d´hypermétropie et de myopie, porte des lunettes depuis l´âge de trois ans et a décidé de suivre l´exemple d´un collègue de travail venu se faire opérer en Turquie, avec succès. Son séjour à Istanbul durera cinq jours, le temps de se faire opérer et de visiter la ville, ses mosquées et ses bazars. "Au total, l´opération me coûte 550 euros, alors qu´en Allemagne je devrais débourser 4.000 euros. Même avec le billet d´avion et l´hôtel, je suis gagnante", se réjouit-elle.

Selon les estimations de l´association turque du tourisme sanitaire, sur les 20 millions d´étrangers venus visiter la Turquie l´an dernier, 200.000 auraient joint vacances et santé. La très grande majorité arrive d´Allemagne et des Pays-Bas, où l´importante communauté turque relaie efficacement l´information. Si le tourisme thermal est en pleine explosion, notamment près d´Izmir et d´Antalya, le succès actuel de la Turquie concerne surtout les soins ophtalmologiques, domaine dans lequel la compétition est féroce.

Istanbul dispose ainsi depuis 1996 du plus grand hôpital privé au monde spécialisé en ophtalmologie. Grâce à ses cinq centres stambouliotes, le Dünya Göz Hastanesi (hôpital mondial pour les yeux) draine chaque mois plus de 250 étrangers. En 2005, il a ouvert deux cliniques à Berlin et Amsterdam chargées d´orienter les patients vers Istanbul. Car c´est dans cette ville, au bord du Bosphore, que sont réalisées les opérations (lasik, intralase, epic lase…) "La majorité de nos patients étrangers sont attirés par nos prix nettement plus faibles qu´en Europe, explique Selin Peker, directrice marketing de Dünya Göz Hastanesi. Mais pas seulement. Ils exigent une technologie de pointe qu´ils trouvent difficilement chez eux et sont satisfaits de nos délais très courts. Les Britanniques, par exemple, sont fatigués de devoir attendre des mois pour obtenir un rendez-vous. Ici, les patients étrangers passent en priorité."

Marketing. L´hôpital vient d´ailleurs de signer un accord avec le système de santé britannique (NHS) qui permettra aux ressortissants de ce pays de bénéficier, en Turquie, de soins remboursés, comme les opérations de la

cataracte ou de la rétine. "Il est évident que notre succès découle de la faillite des systèmes de santé européens", reconnaît Selin Peker. Rien n´est donc laissé au hasard pour attirer ces étrangers. L´hôpital, transformé en agence de voyage, propose des "packs vacances" comprenant les trois journées consacrées aux soins, le transport, le logement et la visite de la ville.

Le même type d´établissement a vu le jour dans le domaine des soins dentaires, autre spécialité d´Istanbul. Très coûteux en Europe, ils reviennent deux à trois fois moins cher en Turquie. Quant à l´avenir, il pourrait résider dans la chirurgie esthétique. Implants capillaires, traitements amaigrissants, les centres se multiplient et commencent à attirer une riche clientèle des émirats arabes. Le filon est nouveau, mais en pleine expansion.

    20

  • HABERLER

  • 0

  • KURUMSAL YAYINLARIMIZ

  • 70

  • BASINDA BİZ

  • 20

  • BİYONİK GÖZ

Left Arrow
Right Arrow